Devenir propriétaire ou rester locataire?

Par
Laurent Schmitz

Que l’on soit seul, en couple, avec ou sans enfant, il est important d’analyser de nombreux critères afin de prendre la bonne décision. Selon vos besoins et vos projets, l’investissement immobilier pourrait être, ou non, la meilleure option. Alors, vaut-il mieux acheter ou louer ?

Pourquoi acheter son bien immobilier?

La première question à se poser est de savoir pourquoi l’on souhaite avoir son « chez soi ». S’agit-il d’une phase transitoire, d’une nécessité ? Votre parcours personnel est extrêmement important dans cette prise de décision. Voulez-vous fonder une famille, où vous voyez-vous dans 5-10-15 ans,… ? Tant de questions qui doivent trouver réponse avant que vous ne puissiez faire votre choix.

L’achat d’une maison est l’objectif de nombreuses familles, mais pas seulement. Vous pouvez tout à fait vouloir investir dans l’immobilier ou chercher un tremplin vers votre future habitation de rêve. Peu importe la motivation, cette démarche doit se faire en fonction de vos besoins et objectifs.

Toutes les raisons sont bonnes pour se lancer dans l’aventure immobilière. Vouloir se sentir chez soi, acquérir son indépendance, payer son crédit plutôt qu’un loyer,… Toutefois, il faut être capable de s’investir sur le long terme, car un prêt immobilier se fait généralement pour une durée de 20 à 25 ans.

C’est aspect très important est le premier point qui doit guider votre choix : suis-je prêt à m’investir durablement ?

Etre libre ou investir, il faut choisir !

Etre locataire, c’est profiter d’une plus grande liberté. Vous pouvez adapter votre logement à votre situation professionnelle et géographique. Louer, c’est aussi avoir le choix de quitter votre maison pour partir en voyage, accomplir un projet ou, tout simplement, changer d’horizon. C’est partir sans réfléchir à ce qu’il reste derrière vous.

Si vous ne savez pas de quoi demain sera fait ou que vous prévoyez de grands changements dans votre vie, prenez le temps de réfléchir avant d’acheter !

Mais cette liberté à un prix ! Un propriétaire doit prendre en compte un potentiel chômage locatif et calcule son loyer en fonction. De plus, vous ne pouvez pas adapter à 100% l’intérieur de votre maison à vos envies. Le propriétaire garde un œil sur certaines composantes de l’habitation. Et s’il vous permet de personnaliser les lieux, il est en droit de vous demander de les restituer en l’état initial avant de partir.

Chaque déménagement sera également le synonyme de nombreux changements. Se domicilier, prévenir toutes les instances, dévier son courrier, emballer et déballer ses cartons, prendre ses marques dans de nouveaux lieux, … Tant de choses excitantes de prime abord mais qui peuvent rapidement constituer des petites contraintes au quotidien.

A l’inverse, être propriétaire, c’est faire le choix d’un achat intelligent mais contraignant. Une fois achetée, votre maison doit être entretenue et remboursée pour une durée plus ou moins longue. Il faut donc pouvoir se projeter dans votre nid douillet sur une longue période.

Toutefois, un premier achat immobilier n’est pas forcément le seul. Vous pouvez tout à fait acheter une maison et mettre votre premier bien en l’occasion. Ceci constituera un soutien financier non négligeable dans votre quotidien.

Mais être propriétaire est-il totalement dénué de liberté ? Bien évidemment, de nombreux frais d’entretien seront à votre charge, vous êtes libre de les organiser selon vos moyens et envies. Ce qui constitue une forme de liberté pour le propriétaire.

Propriétaire, une autre forme de liberté !

Comme évoqué plus tôt, vous devrez supporter l’intégralité des frais en tant que propriétaire. Le précompte immobilier, les taxes et autres seront compensées par l’économie faite sur votre crédit par rapport à un loyer. Votre liberté se situe dans la capacité d’étaler ces frais en fonction du rythme de vos économies.

De plus, en tant que propriétaire, vous êtes chez vous ! Ce qui veut dire que vous avez une liberté de décision totale en matière de décoration, d’organisation des espaces, de travaux mais aussi de gestion des énergies. De manière générale, vos convictions pourront être totalement respectées dans votre maison.

Vous n’êtes pas non plus tenu à un bail, ni sujet à l’indexation possible de votre loyer. Faire un prêt hypothécaire, c’est savoir quel sera votre loyer durant des dizaines d’années, et ce peu importe les fluctuations de l’immobilier.

Un locataire, même s’il se sent bien dans sa maison, sera toujours sujet aux décisions de son propriétaire, ce qui peut créer des conflits. Devoir quitter un endroit où l’on se sent bien à cause d’un loyer qui augmente sans arrêt ou de travaux qui ne sont jamais effectués peut s’avérer très pénible. Ainsi, retrouver un autre logement dans cet état d’esprit devient plus compliqué et l’on se projette plus difficilement.

En tant que propriétaire, vous évitez ce risque ! Et même si vous souhaitez changer d’habitation, il vous sera plus simple de planifier les événements à venir dans votre propre maison.

Une question complexe et délicate

La question de l’investissement immobilier est au départ liée au besoin et au rythme de chacun. Toutefois, il y a de nombreux autres critères à prendre en compte pour effectuer ce choix. Dois-je acheter neuf ou rénover ? Acheter pour vivre ou pour louer ? Quelles sont les aides auxquelles j’ai droit ? Sous quelles contraintes ?

Toutes ces questions, je peux vous aider à y répondre progressivement à travers mes conférences ou mes vidéos en ligne. N’hésitez pas à consulter les différents sujets envisagés et les autres articles de mon blog pour faire le point.

Retour